Opinions - Biens, église

Pour racheter la spoliation - La Libre

Après 1789, l'Etat et les révolutionnaires vendirent ces biens qu'ils avaient confisqués ou volés, et les terrains où ils avaient détruit ou brûlé les abbayes (Orval, Villers-la-Ville,...). Comme plus tard, il était impossible de redresser ces ruines, de récupérer ces terres et constructions vendues ou transformées, ces biens nationaux ou ces biens noirs, et de chiffrer la valeur des dégâts, on se mit d'accord par le concordat de 1801 pour les restituer sous forme de subventions aux fabriques d'église (gestionnaires des bâtiments d'église) et de traitement au clergé.  [...] Le Concordat de 1801 ratifia la confiscation des biens d'Eglise, à charge d'assurer en retour le traitement du culte. Pour l'Eglise catholique, la seule à avoir été spoliée de ses biens propres, tandis que ni les orthodoxes, les juifs, les laïques ni l'islam ne connaissent pas cette situation.  [...] A côté des centaines de milliards de la Sécurité sociale et de l'enseignement, ces subventions et traitements ne représentent que l'intérêt et non la valeur en capital de ces biens nationaux ou de leur prix dont l'Etat a profité et continue de profiter. C'est une question de droit public qui ne dépend pas du tout du nombre de baptisés ou de pratiquants.  [...]

Et si on revoyait les deniers des cultes? - La Libre

Bigre, voilà que l'on remettait brutalement en question un système qui restait très favorable à l'Eglise. D'aucuns s'empressèrent de rappeler que si les catholiques recevaient une manne substantielle, c'était aussi en réparation des biens qui lui avaient été confisqués à la révolution française.  [...] Pour Jean-François Husson, incontestable expert en la matière - on se souvient de ses travaux réalisés pour le Crisp - les discussions ont non seulement été sereines mais les esprits évoluent. Qui plus est, le dossier interpelle réellement le monde politique un peu surpris, notamment, par l'évolution du financement des cultes mais davantage encore de la laïcité organisée.   [...] Et l'avenir Pour le Pr Rik Torfs (KUL), le financement ne devrait pas être remis en question. Car dans une société marquée par un Etat-providence prélevant des impositions élevées et intervenant dans de nombreux domaines, une absence de financement des cultes et de la laïcité organisée serait une neutralité agressive à leur égard.   [...]

Laïcité à la française: excessive? - La Libre

Laïcité à la française: excessive? - La Libre

En Belgique, l'Etat est neutre et reconnaît les différentes religions. Le concordat de 1801 de Bonaparte avait prévu la prise en charge du traitement du clergé en contrepartie de la spoliation des biens de l'Eglise. Au fil du temps en raison de l'émergence d'autres religions, l'Etat traita sur le même pied les protestants, les juifs, les musulmans et très récemment les bouddhistes.  [...] En France par contre, au lieu de neutralité de l'Etat, la notion de laïcité s'est créée en opposition aux religions et spécialement à l' Eglise catholique. Faut-il rappeler qu'à la Révolution Française,  [...] fête le 14 juillet, ce n'est pas, comme beaucoup le pensent, en mémoire de la prise sanglante de la Bastille, mais pour commémorer la fête de la Fédération du 14 juillet 1790, censée réconcilier les Français.  [...] En France, c'est dans la douleur et la violence que la République imposa la séparation de l' Eglise et de l'Etat. En 1903, les congrégations religieuses seront chassées et la plupart se réfugièrent en Belgique. La loi de contrôle est devenue une loi d'exclusion et la loi de 1905 du petit père Combes instaure une séparation brutale après de nombreux incidents et même des morts lors des inventaires des biens de l'Eglise.  [...]

«Une nouvelle perspective» - La Libre

S us aux privilèges... Le représentant de l'Eglise catholique, mandaté par sa hiérarchie a démontré à Namur que son institution avait parfaitement intégré la nouvelle donne sociétale. Il a ainsi enterré l'idée selon laquelle le financement des cultes en Belgique était, en quelque sorte, une manière de restituer les biens ecclésiaux qui avaient été confisqués dans la foulée de la Révolution française.  [...] Nous ne sommes plus dans cette perspective et devons nous situer résolument dans le contexte d'un Etat neutre, pluraliste et de séparation avec l'Eglise. Autre évolution notable. Paul Scolas ne serait pas opposé non plus à une redéfinition des critères pour la reconnaissance d'une paroisse catholique.  [...] Actuellement, l'on se réfère toujours au nombre d'habitants potentiellement concernés sans tenir compte, évidemment, de leur (non) état de fidèle. On pourrait se baser, par exemple, sur les statistiques des baptisés. Pour l'abbé Scolas, il ne faut pas se fier aux apparences.   [...]

La faute à Napoléon - La Libre

Napoléon a eu la bien mauvaise idée de confisquer les biens du clergé. Cette spoliation a été l'une des explications du modèle belge d'organisation des rapports entre l'Eglise et l'Etat. Un régime fondé sur la séparation molle dans lequel l'Etat, pour se faire pardonner une exaction due à un régime antérieur, a accepté de prendre en charge les traitements des ministres du culte.  [...] Voilà pourquoi en Belgique, peu nombreux sont ceux qui revendiquent la séparation radicale de l'Eglise et de l'Etat et qu'il semble impossible de confiner, avec respect, le religieux dans une sphère strictement privée.  [...] Les erreurs de Napoléon ne peuvent aboutir à banaliser Hitler. Considérer aujourd'hui que la Shoah n'est qu'une horreur parmi d'autres, c'est négliger de manière insoutenable ce qui constitue les tréfonds même de l'humanisme européen et le socle de sa mémoire historique.  [...]

Non, M. Uyttendaele... - La Libre

Non, M. Uyttendaele... - La Libre

Non, M. Uyttendaele... tous les Belges ne souhaitent pas un État laïque, du moins au sens où vous l'entendez, c'est-à-dire une césure radicale entre l'État et les églises, qui confine au rejet. Les croyants ne veulent pas devenir schizophrènes. Certes, une distinction est à maintenir entre le public et le privé, mais la césure n'est pas radicale.  [...] Mais de qui a-t-on peur Les catholiques - je ne peux parler qu'en leur nom, mais à titre personnel - n'ont aucune velléité de restauration. L'institution Église a mis du temps à accepter la démocratie et la séparation de l'Église et de l'État. Est-ce une raison pour que les institutions politiques tardent à comprendre l'importance de la dimension spirituelle et religieuse Le défi est la juste articulation de ces deux sphères, publiques toutes deux.  [...] Aujourd'hui, l'être humain est de plus en plus réduit à un homo oeconomicus, selon le titre du dernier livre de Daniel Cohen. Il vaut soit pour sa capacité de produire des biens, soit pour celle d'en consommer. Peut-on se résoudre à devenir unidimensionnel Le Nobel Christian de Duve, à distance de l'Église, n'a-t-il pas fait la une par son rappel que le message du Christ était une clé d'avenir Ceux qui s'en réclament méritent d'être entendus.  [...]

Vers la mercantilisation de la religion ? - La Libre

Pourquoi le financement public des cultes et de la laïcité échauffe-t-il les politiques Parce qu'au dépôt prochain de ses conclusions par la commission des Sages devrait succéder un débat sur une nouvelle législation en la matière. Datant de Napoléon, les lois sont de fait anciennes puisque l'Etat a alors accordé le financement des cultes en réparation à la nationalisation des biens de l'Eglise par la Révolution française.  [...] Une position que ne partage toutefois pas Olivier De Clippele, député MR bruxellois mais aussi échevin des Finances d'Ixelles et président de la Fabrique d'église. Voici ce qu'il confiait récemment à La Libre (LLB 18/10/2010). En privatisant totalement l'exercice de la spiritualité, on risque une plus grande différenciation entre les régions du pays où les collectes financières seront suffisantes pour garantir l'exercice d'une religion et celles où les habitants n'en auront pas les moyens.  [...] Seuls les mouvements religieux aux idées bien claires en seront les grands bénéficiaires alors que les religions plus nuancées auront plus de difficultés à collecter des fonds. Ce n'est pas pour rien que les mouvements les plus traditionalistes de l'Eglise catholique sont favorables à la suppression du financement du culte par l'Etat.  [...]

"C'est le moment ou jamais de parachever la laïcisation de la Belgique" - La Libre

"C'est le moment ou jamais de parachever la laïcisation de la Belgique" - La Libre

L'Orela poursuit quatre objectifs. C'est d'abord une revue de presse quotidienne relative aux religions et à la place des convictions dans l'espace public. il diffuse ensuite des analyses, des études, des expertises et des synthèses de résultats de recherche relatifs aux religions et convictions et aux relations Eglises/Etats, rédigées par des experts scientifiques issus du CIERL et de plusieurs universités européennes.  [...] Expert. Jean-Philippe Schreiber a été appelé comme expert dans une série d'initiatives ayant trait tantôt au devoir de mémoire, tantôt aux relations entre l'Eglise et l'Etat en Belgique. Il participa ainsi à la commission du Premier ministre chargée d'étudier la question des biens juifs spoliés par les nazis (la commission Buysse I) au comité scientifique du Vlaams Holocaustmuseum/Transit Mechelen, à l'initiative du gouvernement flamand puis au comité de pilotage des Assises de l'interculturalité du gouvernement fédéral.  [...] Ils ont oeuvré pour le bien de l'Etat et des religions. Les libéraux ont rejeté toute forme de concordat là où les catholiques entendaient que l'Eglise ne revive plus la tutelle de l'Etat, tantôt joséphiste tantôt gallicane, etc. La révolution de 1830 fut politique et religieuse.  [...]

Le Goliath européen terrassé par le David grec - La Libre

Le Goliath européen terrassé par le David grec - La Libre

Les armateurs grecs ne paient pas d'impôt sur le revenu ni sur le bénéfice et possèdent des avantages fiscaux inscrits dans la constitution. Si en théorie, depuis 2010, l'Eglise est imposée (à 20 %) sur les revenus locatifs et commerciaux, et (à 0,5 %, soit un taux extrêmement bas) sur les donations et legs.  [...] en réalité elle ne paie pratiquement pas d'impôt puisqu'elle est exemptée de l'impôt foncier de toutes les propriétés dédiées au culte, à l'éducation ou à la philanthropie (c'est-à-dire la plupart) et de ce qui n'est pas loué et qu' il est impossible pour l'Etat d'avoir une estimation sur l'ensemble des biens de l'Eglise - terres (plusieurs centaines de milliers d'hectares), forêts, immeubles, actions, hôtels, appartements, parkings.  [...] Or, la valeur financière de la philanthropie de l'église orthodoxe grecque ne représente qu'une fraction infinitésimale de la valeur financière de l'exemption d'impôt de son patrimoine gigantesque. Bien sûr organiser des collectes de vêtements et des soupes populaires a un impact social très fort, mais financièrement ce genre d'oeuvres sociales ne coûte pas grand-chose et rapportent gros en capital sympathied'autant plus que la population sait que l'Etat serait bien incapable de prendre le relais.  [...]

Le célibat des prêtres, une discipline datant du XIe siècle - La Libre

Logiquement la continence devint permanente lorsque la messe devint elle-même quotidienne. Plus tard, les évêques ont craint que les prêtres ne disposent des biens d'Eglise en faveur de leurs enfants. L'insistance sur la disponibilité favorisée par le célibat des prêtres et sa dimension mystique ne s'est fait jour que progressivement.  [...] Il n'y a pas de lien rigoureux entre la fonction sacerdotale et le célibat, il n'y a qu'une obligation imposée par l'autorité au clergé occidental. Toutes les Eglises ne connaissent pas cette contrainte, mais presque toutes ont établi quelques restrictions à l'encontre du mariage des prêtres.  [...] il représente le pouvoir spirituel en toute occasion requise auprès des pouvoirs civils. Dans l'Eglise catholique, les évêques sont nommés par le Saint-Siège. les Eglises orthodoxe et anglicane et quelques autres choisissent elles-mêmes leurs évêques.  [...]