Opinions - Parole, Scène politique

Paul Vanden Boeynants - La Libre

La Belgique vient de perdre l'homme politique le plus marquant de l'après-guerre. Elle a surtout perdu un grand monsieur, un homme de parole, dont l'envergure personnelle rend insignifiants la plupart de ceux qui ont marché sur ses traces depuis vingt ans.  [...] Il n'y a pas eu, dans notre histoire politique, un personnage plus belge que Paul Vanden Boeynants. Belge de la Belgique de papa. Belge avec son plein de bon sens, son pragmatisme généreux, opposé, avec une gouaille dédaigneuse, à tout ce qui relève de l'idéologie.  [...] () Quelle trace laissera-t-il On salue l'homme entier, chaleureux, fidèle à la parole donnée qui éprouva du mal à quitter la scène politique.  [...]

Ayrault n'est pas à l'aise avec son corps - La Libre

Ayrault n'est pas à l'aise avec son corps - La Libre

Ayrault l'a dit sur France 2, prendre la parole politique est une épreuve sur moi-même, d'autres n'ont pas de complexes à se mettre en scène. CQFD.  [...] Le sourcil gauche est souvent levé dans la prise de parole, indiquant là un certain recul, de la pudeur, de la réserve, le fait de ne pas se mettre en avant, parfois le doute. Le sourire est également souvent unilatéral, côté gauche, marquant la distanciation nécessaire sur les êtres et les événements, le bras gauche, enfin, mû par l'envie d'être spontané (le côté gauche du corps est animé par le cerveau droit de l'affect) esquisse des soubresauts et ne décolle que rarement, pendant que la main droite (gérée par le cerveau gauche.  [...] Mais quand Ayrault s'agace, il tire une belle langue de vipère à Lenglet qui l'asticote sur le pouvoir d'achat des Français, après s'être fermé l'oeil gauche parce qu'il ne veut pas voir cela, le sujet le préoccupant sans doute plus qu'il ne le dit. Si seul son honneur politique était en cause, c'est l'oeil droit qui aurait peut-être été l'objet d'une fermeture symbolique.  [...]

Les arbres ne croissent pas jusqu'au ciel - La Libre

Les arbres ne croissent pas jusqu'au ciel - La Libre

Jean Baptiste Godinot, Porte parole du Mouvement politique des Objecteurs de croissance Publié le samedi 07 août 2010 à 04h15 - Mis à jour le samedi 07 août 2010 à 10h40.  [...] Partage des richesses, sobriété heureuse, ralentissement, relocalisation de l'économie entre autres idées qui renvoient à des préoccupations plus que jamais modernes comme la modération, le bon usage et le goût des limites. Les tenants de l'écologie politique, que nous considérons être une écologie résolument antiproductiviste, solidaire et joyeuse, auront pourtant sans doute été étonnés de lire que selon l'économiste, ce concept [la décroissance] devrait à présent être banni des débats publics, estimant qu' il a servi pendant un certain temps comme expression choc et comme slogan, mais maintenant, il dessert la cause.  [...] C'est autour de ce mot qu'un courant de pensées et d'actions s'est identifié et a commencé à poser les bases conceptuelles de son émergence comme force sociale et politique nouvelle. C'est d'ailleurs à partir de ce mot que La Libre s'est visiblement tournée vers M. Arnsperger pour aborder ses travaux.  [...]

Moeurs germaines - La Libre

Les uns et les autres restent enfermés à l'intérieur de la scène politico-institutionnelle existante en pensant que la vie d'un pays - car c'est de cela qu'il s'agit- se ramène exclusivement à la réalité politique.  [...] Cet enfermement dans la scène politique empêche aussi de voir qu'il y a en dessous des logiques sociales et des acteurs. C'est ainsi qu'on a l'air de découvrir avec étonnement que les institutions ont des effets sociaux. Que des institutions séparées engendrent des acteurs et des citoyens séparés, par l'oeuvre des institutions politiques, de l'organisation de la société civile, des médias, de l'enseignement.  [...] Si on va au-delà de la scène politique et si on analyse les réalités sociales, force est de constater que les quarante dernières années ont été un impressionnant processus, très peu étudié, de déconstruction d'un vivre ensemble. Ce processus est un cas d'école concernant la manière de défaire un ensemble social.  [...]

Elio Di Rupo ou la politique du pathos - La Libre

Elio Di Rupo ou la politique du pathos - La Libre

Un contexte particulier qui, comme à chaque fois, permit à Elio Di Rupo, plutôt absent de la scène politique intérieure depuis le début de son mandat, de revenir très brièvement sur le devant de la scène.  [...] La communication d'Elio Di Rupo se caractérise par une empathie réelle et un haut degré d'intelligence émotionnelle au service d'une carrière politique remarquable. Pour Aristote, logos (discours rationnel, argumenté), ethos (réputation, prestance - citons ici le noeud papillon et autres attributs de la marque Elio) et pathos (émotion, empathie) représentent les trois axes de l'art de convaincre.  [...] Cherchant à incarner l'unité populaire, dans sa dimension supracommunautaire, Elio Di Rupo est généralement adepte du symbole et des mots forts - Pour tout le pays, c'est vraiment affreux. La solennité du ton adopté se rapproche des discours habituellement prononcés par Albert II qui, en tant que souverain, représente ce corps politique intégral dans son harmonie et sa solidarité.  [...]

L'historien, le juge et la vérité - La Libre

L'historien, le juge et la vérité - La Libre

Dès lors, apparaissent des questions touchant les diverses fonctions sociales de l'histoire et la place des historiens dans l'espace public. Celles-ci peuvent être étudiées dans le cadre des processus de mémoire, de l'expertise judiciaire ou de l'intervention sur la scène politique.  [...] La transmission de la mémoire des épreuves - citons notamment les crises politiques ou sociales vécues au Chili, en Afrique du Sud et au Rwanda - pose le problème du rôle des témoins dans la constitution d'une mémoire collective mais aussi celui du rôle des historiens dans l'accompagnement, la critique et l'utilisation de cette mémoire, invitant à un nouvel `atelier de l'histoire' qu'Henry Rousso appelle `l'histoire de la mémoire'.  [...] Enfin, les historiens sont également amenés à intervenir sur la scène politique. Dans plusieurs pays, et particulièrement en Belgique, des spécialistes ont participé aux travaux de commissions parlementaires pour établir des faits ou pour déterminer des responsabilités.  [...]

Faut-il dénoncer la délation? - La Libre

Ceci étant posé, entre ces deux logiques, il y a une sorte de loi mécanique, proche de celle des vases communicants, qui fait que, quand le politique décline, la police monte. Lorsque la publicité ne fonctionne plus par la parole et par l'action, de manière quasi systématique, on constate une sollicitation accrue de la police.  [...] C'est un signequi montre que même dans une société paisible et démocratique comme la société belge, la pulsion policière peut ressortir assez vite, parce qu'elle est, à certains égards, constitutive de notre société moderne. Entre ces deux pôles - entre ce que nous considérons comme le plus noble, la politique, l'engagement, la parole, la presse et toute la participation des médias, et ce qui est le plus vil.  [...] Par ailleurs, dans une perspective de politique-fiction, on peut se demander si les formes de contrôle où on suscite la délation ne sont pas aujourd'hui dépassées, si les formes de vigilance, de contrôle, ne seront pas remplies de façon purement technique par des caméras de surveillance, des terminaux d'ordinateur, via nos GSM.  [...]

La violence a cent visages - La Libre

Ils en arrivent même plutôt à ne plus s'estimer en devoir de faire face à cette violence. Moyennant ce flottement, ce trop de jeu dans la rencontre, celle-ci n'a le plus souvent plus lieu. le parent esquive la haine de l'enfant ou s'y soustrait en évitant systématiquement le conflit.   [...] Il semble bien que non, vu qu'elles aussi cèdent - certes, à leur insu - à l'entérinement du déni. Ainsi, une nouvelle manière du faire politique, celle que Jean-Claude Milner a appelée la politique des choses (2) pour l'opposer à celle des mots et de la parole, est poussée à chercher dans les faits, dans les choses, dans le mesurable, l'appui que l'autorité de la parole ne donne plus.  [...] Il faut entendre qu'une telle politique implique que la négativité - la part d'ombre - soit considérée comme évacuée de la condition humaine, que l'impossible comme trait irréductible de cette dernière ne doive plus entrer en ligne de compte, que la violence et la haine qui en résultent ne nous habitent plus.  [...]

ENTRE GUILLEMETS - La Libre

(lutte contre l'antisémitisme) ou sur la scène internationale (défense du sionisme), on assiste à l'émergence d'une nouvelle attitude chez certains intellectuels omniprésents sur la scène médiatique. (...) On perçoit clairement que leur positionnement politique répond à des logiques communautaires, en tant que juifs, ou nationalistes, en tant que défenseurs d'Israël.  [...] Tariq Ramadan, extrait d'un texte du penseur musulman mettant en cause nommément, parmi d'autres, Pierre-André Taguieff, Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy. Refusée fin 2003 par Le Monde et Libération, cette opinion fut diffusée sur un site Internet et circula lors du Forum social européen de Paris.   [...] , c'est l'attitude de ces altermondialistes qui hébergent, qu'on le veuille ou non, un texte nauséabond (celui de Ramadan, NdlR). (...) Réflexe identitaire de gens croyant, comme au beau vieux temps, qu'il est interdit d'interdire (...) Ou bien désir, vieux, lui, comme l'extrême gauche de ne pas se couper d'une base -en l'occurrence les banlieues - qui verrait dans Ramadan l'un de ses porte-drapeaux.   [...]

La démocratie chrétienne à la croisée des chemins (OPINION) - La Libre

La démocratie chrétienne à la croisée des chemins (OPINION) - La Libre

Si on prend la peine d'y songer, la disparition programmée du CDH relève d'un des phénomènes les plus frappants de l'histoire politique européenne depuis l'après-guerre. la disparition, sans drame ni fracas, d'une force politique qui a pourtant dominé la scène politique non seulement en Belgique mais à travers toute l'Europe occidentale (Italie, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, etc.).  [...] Ce déclin électoral ne fait, à vrai dire, qu'entériner une faiblesse plus profonde. celle des idées. Il la traduit mais ne l'accompagne pas toujours. La CDU allemande, qui gagne élection sur élection, n'y fait pas exception. Comme l'ont diagnostiqué de nombreux politologues, la CDU s'est muée en parti attrape-tout, sans réelle proposition politique au-delà d'un centrisme gestionnaire prudent (auquel ne déroge pas non plus son principal adversaire, le SPD).  [...] Il ne peut pas se permettre le luxe de sacrifier les idées. Sans elles, la politique se réduit à une gestion myope et tâtonnante de la chose publique, difficilement susceptible de susciter l'intérêt du citoyen, et en tout état de cause incapable de répondre aux défis majeurs du XXIe siècle.  [...]