Opinions - Vent, Ami, Nuages

ENTRE GUILLEMETS - La Libre

Chacun le sait, il souffle le chaud et le froid. Le vent est volage, joufflu et `histrionique'. Mais il est aussi régulier, puissant et rassurant. Il peut être méchant quand il souffle en tempête et aimable lorsqu'il caresse notre front. Jean de La Fontaine, dans `Le Chêne et le Roseau', a fort bien distillé la quintessence du vent.  [...] Le vent est l'ami des nuages. Il dessine et gomme inlassablement des moutons célestes. Il change la lumière du paysage et fait du toboggan sur les cirrus et les stratus. Le vent est bavard qui colporte le bruit. Le vent est un moqueur coquin et persifleur.  [...] Quelquefois, il échevelle les tignasses, soulève les jupons, agace les nerfs, suffoque les poitrines. S'il n'était pas là, il faudrait l'inventer. Car un monde sans vent serait comme une prison blanche et silencieuse.'.  [...]

"Mon fils, Papa est triste et te demande pardon" - La Libre

"Mon fils, Papa est triste et te demande pardon" - La Libre

Tu n'es pas encore là et je suis déjà inquiet. Je suis quelqu'un d'optimiste pourtant, j'ai pour habitude de voir le verre à moitié plein et je me targue souvent de pouvoir, plus qu'un autre, apprécier les nuages, le vent et la pluie.  [...] Je te demande pardon car aujourd'hui je doute. Je doute de ce que j'ai à t'offrir. Je doute que mes bras puissent te protéger jour et nuit de la bêtise des uns et des autres. Certes, tu en feras toi-même des bêtises, comme j'en ai fait d'ailleurs, et c'est notamment par celles-ci que tu te construiras et deviendras véritablement Homme.   [...] .. Aujourd'hui j'ai réalisé que je passerai dorénavant la mienne à m'employer à te faire aimer la terre, les arbres, les fleurs, le soleil, mais aussi les nuages, le vent et la pluie. Pardonne-moi de ne pas être tout à fait honnête et de parfois te mentir un petit peu pour t'apprendre à aimer cette vie que j'ai choisi de te donner.  [...]

Au nom de nos valeurs, le roi Albert II doit-il s'abstenir d'aller en Chine? - La Libre

Le samedi 19 février vers 17 heures, venant de la place Royale, le bus 71 amorce son tournant face au parc de Bruxelles. Le ciel roule des nuages glacés. Au faîte du palais, le drapeau claque au vent. On se croirait à Klow. Par la vitre embuée, je m'aperçois que la partie rouge part en lambeaux.  [...] Mais un tel spectacle, certes, il ne l'a jamais rencontré. Il anticipait certainement sur les déchirures du drapeau. Voué à sa tâche, a-t-il jamais su qu'en contrebas de chez lui, Marx, vingt ans plus tôt, terminait avec Engels le Manifeste du parti communiste Pages toujours vibrantes.   [...] Ainsi, lorsque le Dalaï Lama se présentera de nouveau à nos frontières, nous pourrons tout au moins nous targuer de la loi pour lui suggérer de ne pas venir partager avec nous ses conseils de bienveillance. Avec ma fidèle amitié.   [...]

Je ne veux pas "mourir dans la dignité" - La Libre

Je ne veux pas "mourir dans la dignité" - La Libre

Si je me suicide, il ne lui arrivera rien. Il ne sera pas poursuivi pour m'avoir, d'une piqûre létale, envoyé ad patres - à ma demande bien sûr. Ni lui, ni l'infirmière de son équipe ne risquent la moindre peine. C'est un progrès pour lui. J'en suis content car c'est un ami.  [...] Je sais que ce seront des mains qui disent reste parmi nous. J'entendrai vos regards murmurer c'est un ami que le vent emporte Qu'on chantonne pacifiquement. Que la psalmodie d'action de grâce ascende les cieux comme un encens précieux du Japon. Il y aura de larges embrassades, de grands pardons et de bienfaisantes réconciliations.  [...] Et si, par malheur, étant donné mon grand âge, il n'y avait plus d'amis pour me tenir la main, je désire bénéficier des soins palliatifs. Là, c'est aussi toute une équipe qui vous entoure de soins. C'est la classe V.I.P. du grand passage. Le médecin spécialiste qui dirige l'équipe a le regard franc du fidèle d'Hippocrate.   [...]

La communion des vivants - La Libre

La communion des vivants - La Libre

C'était il y a une dizaine d'années. Je m'en souviens encore distinctement. Le jour même, j'avais découvert le corps sans vie d'un ami. Il s'était pendu dans son appartement. Drogué aux médicaments depuis son enfance, il n'arrivait plus à supporter les angoisses qui le hantaient nuit et jour.  [...] En passant devant sa fenêtre, je vis sa silhouette reliée par une corde au plafond. Cette nuit-là donc - après toutes les formalités de police - je suis allé me coucher tard, sans trouver de réel sommeil. Au milieu de la nuit, un vent balaya ma chambre. Je vis entrer mon ami par la porte et lui posai deux questions.  [...] Et pour tout ce que j'ai fait pour toi Je sentis alors qu'il me serrait la main avec force. Puis, je dis. Et pour tout ce que je n'ai pas fait pour toi Là, ce fut un vent qui me balaya le visage - comme pour dire. Ne t'encombre pas de cela Balaie-le de ta conscience. Je suis libre maintenant.  [...]

ENTRE GUILLEMETS - La Libre

plus de petits ventres vides, chez nous plus de érémistes, plus de sans-logis, c'est l'Abbé Pierre sans béret, les médias sans sujet, les restos du coeur avec un pacemaker. Plus de pauvres, comment soulager ma conscience, comment apprécier mon confort, comment me donner à moi-même l'image d'une petite Mère Teresa (.  [...] Cette saynète est un rituel saisonnier comme les santons pour la crèche, une purge avant la dinde. (...) D'ailleurs, je m'adresse à toi, ami pauvre, toi qui viens de trouver cette feuille de papier journal autour d'un morceau de pain rassis, au nom de tous je te dis merci pour le rôle indispensable que tu tiens depuis toujours.  [...] Leur voix se mêle à celles des hommes. Leur pas résonne sur le même pavé. Leurs paroles s'élèvent en revendications, en conseils, en commandements. Leur témoignage entend être l'égal de celui des hommes. Leur appréciation de la chose politique aussi. Elles veulent légitimer une vision du monde qui leur appartient, une parole sur les affaires de la cité, un parti pris authentique, d'autant plus moderne qu'il est solidement attaché au passé.'.  [...]

Ecrire le temps - La Libre

Mais on les trouve cependant dans leur journal, et elles nous touchent peut-être d'autant plus que d'autres pages nous auraient transportés, auraient déplacé nos émotions ou nos pensées. Le banal, voire la platitude crée un relief. Il rend certains grands auteurs accessibles.   [...] Il atteste que certaines pesanteurs quotidiennes sont communément partagées, et on sait gré, dès lors, aux diaristes, de noter quelquefois la lourdeur d'un nuage ou la beauté d'un arbre dans le vent.  [...] .. Car le journal, où l'on apprend parfois très peu de la biographie, constitue avant tout un hommage à la vie, dont la fluidité se pervertirait souvent, sans lui, en précipitation. En songeant seulement à conserver quelques mots d'une journée, le diariste, même le plus noir, atteste qu'une mémoire n'est pas vaine et que le fait de vivre mérite çà et là d'être transcrit. C'est peut-être ça, l'espérance.  [...]

On vit une époque farce - La Libre

Où l'on écoute Crâne d'oeuf et Tête de lard, grands amis et Don Quichotte de leur temps, qui ne craignent guère de philosopher par-dessus les moulins à vent.  [...] Crâne d'oeuf et Tête de lard sont deux grands amis. Ils se sont rencontrés un jour sur le tram 90, et ne se sont depuis plus quittés. Ils se revoient tous les jours dans un parc de Bruxelles, de Duden à Josaphat, de Wolvendael au Bois de la Cambre. Ils y conversent sans ambages, ils y confèrent sans vergogne.   [...] Les Bonnes Nouvelles, ça me déstresse, poursuit Crâne d'oeuf, ça me détend. Tous les jours, hormis les catastrophes naturelles et les cataclysmes artificiels, de grands hommes éloquents vêtus de toges noires nous exposent brillamment les forfaits et méfaits d'un serial killer, tandis que des messieurs en blouse blanche et coiffés d'un bonnet de douche nous décrivent la situation d'un virus rarissime et incurable qui a déjà fait douze morts dans le nord-est de la Chine.  [...]

La fête, les bombes et les questions - La Libre

La fête, les bombes et les questions - La Libre

Plus loin, un migrant demande, incrédule. Vous êtes venues pour manifester Pour nous Ma réponse fait jaillir un sourire qui en dit long. il découvre qu'il n'est pas seul. Nous retrouvons ensuite mes amis Syriens, rencontrés lors de visites précédentes. joie des retrouvailles, grand réconfort pour eux qui se sentent abandonnés, coincés dans cette enclave hors du monde.   [...] Le vent pousse vers le camp les gaz lacrymogènes qui vous piquent aux yeux et irritent la gorge. J'ai rejoint mes amis syriens du camp qui m'offrent du thé pour me réconforter. Maryse nous retrouve ensuite, escortée par un Afghan qui l'a prise sous son aile.  [...] Rassurées par nos gardes du corps, Maryse et moi avons finalement pu regagner la voiture. C'est le monde à l'envers, voilà la première réflexion qui nous vient sur le chemin du retour vers Bruxelles. Nous étions en confiance et protégées par nos amis migrants syriens dont on nous apprend plutôt à nous méfier, tandis que ce sont les CRS et les gendarmes qui nous ont plongées dans la peur et l'insécurité.   [...]

ENTRE GUILLEMETS - La Libre

Moqué par les Guignols, singé avec complaisance (...) Johnny Hallyday, le rocker provocant des années twist, est devenu en 2003 une expression française. Des représentants de la France cultivée, ceux-là mêmes qui gigotaient d'un plaisir caustique en braillant Que je t'aime (.   [...] il s'est creusé une niche qui n'a aucun équivalent dans le monde du véritable rock anglo-américain. Il a gardé l'attitude rock, mais a évité de devenir un dinosaure en changeant souvent de style. (...) Chez lui, il est révéré comme un mélange de Sinatra et de Mick Jagger.  [...] Il est ironique de voir un imitateur de l'Amérique traité comme un emblème rassurant de l'identité gauloise. La nostalgie est à la racine du phénomène Johnny. Alors que les symboles du prestige national datant des années 1960 - comme le Concorde - disparaissent, Johnny, lui, tient bon.   [...]