Débats - Capitaux, économie réelle, Placements

Edito: vive les experts - La Libre

Edito: vive les experts - La Libre

Le propos paraîtra simpliste et peu nuancé. Mais soit. Assumons-le. Selon Oxfam, 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Ce chiffre était de 388 il y a cinq ans. La pauvreté ne recule pas. Ou si peu. Et là où les progrès se réalisent, les écarts entre riches et pauvres demeurent abyssaux.   [...] Que faire À notre petite échelle, on ne peut pas faire grand-chose. Tout au plus les gouvernements nationaux peuvent-ils favoriser les revenus du travail, veiller à une fiscalité juste et orienter les capitaux vers l'économie réelle plutôt que vers des placements spéculatifs. C'est compliqué.  [...]

Revenir à la sobriété originelle du libéralisme - La Libre

Revenir à la sobriété originelle du libéralisme - La Libre

Anne Demelenne et Claude Rolin estiment que seule la préservation du pouvoir d'achat permettra de relancer l'économie par la consommation. Invitation est ainsi lancée à chacun à dépenser le peu qu'il possède. Les partisans des plans de relance (ou stimulistes ), qui se recrutent majoritairement dans la gauche, sont, quand on y réfléchit, les plus ardents avocats du consumérisme.  [...] Par ailleurs, ce n'est pas exclusivement en consommant qu'on relancera l'économie mais aussi en épargnant, en entreprenant, en investissant, en alimentant les banques de capitaux qui, à leur tour, fournissent des capitaux à l'économie réelle. Pourtant, les Belges, échaudés par la crise, se montrent circonspects par rapport aux incitations à consommer au point que l'épargne atteint des records (230 milliards de capital dormant).  [...] Les nanotechnologies entrent en oeuvre, annonçant des révolutions technologiques en cascade. Paradoxalement, c'est ce mouvement que l'écologisme entend contrecarrer par son opposition au libéralisme, aux progrès technologiques et à la mondialisation. en prônant le retour à l'économie locale (qui signifie la diminution des échanges et le renoncement aux économies d'échelle, d'énergie et de ressources), l'écologisme est beaucoup plus matérialiste que le libéralisme.  [...]

Il faut supprimer le secret bancaire - La Libre

Il faut supprimer le secret bancaire - La Libre

L'opacité financière masque les mouvements de capitaux, donc augmente les risques et obscurcit les prévisions sur les marchés.  [...] En Belgique, le secret bancaire fiscal masque également l'économie au noir (fraude sociale et fiscale), estimée à 20 % du PIB, pour 15 % en Allemagne et 12 % en France. Il mine les recettes fiscales destinées à répondre aux besoins de la collectivité. Le secret bancaire rend impossible la progressivité réelle de l'impôt portant sur tous les revenus (travail + immobilier + revenus de capitaux).  [...] Avec le maintien du secret bancaire fiscal, la Belgique reste une terre où des privilèges financiers et sociaux demeurent l'apanage d'une frange réduite de la population En permettant aux détenteurs de capitaux de camoufler leurs avoirs et leurs bénéfices, le secret bancaire renforce les inégalités sociales tout en privant la collectivité de recettes publiques dont elle a cruellement besoin.  [...]

La société civile selon Jean Cornil (PS) - La Libre

Acte d'accusation de la société civile. face à la marchandisation du monde et à l'hégémonie du capitalisme transnational, l'Etat est incapable d'exercer son rôle d'opérateur économique et d'imposer une régulation des inégalités abyssales entre hommes, peuples et continents.  [...] Pire encore, de plus en plus, il tend à se faire le complice du rêve de ceux qui, fascinés par la prétendue fin de l'histoire, façonnent le seul avenir possible. l'économie de marché tempérée par les droits de l'Homme.  [...] Face à la société du marché, la société civile est l'aiguillon qui fait exploser la logique mercantile par les tissus alternatifs, de l'économie solidaire aux fonds de placements éthiques.  [...]

Inverser la politique économique - La Libre

Inverser la politique économique - La Libre

Dans la situation où se trouvent la plupart des pays européens, une reprise de la croissance par le crédit n'est guère envisageable. On est dans la situation que Keynes a défini comme étant celle d'une trappe de liquidité. La conjonction d'une abondance de liquidité et d'une faiblesse de la demande amène les détenteurs de capitaux à investir dans des placements improductifs (immobilier, titres spéculatifs) sans effet sur le raffermissement de l'appareil de production.  [...] En réalité, dans une conjoncture où la croissance est faible et les capacités de production partiellement inemployées, le risque d'une surchauffe de l'économie est inexistant. De même, un effet d'éviction des investissements privés n'est guère à craindre aussi longtemps que les entreprises répugnent à investir, faute d'une demande en expansion.  [...] La mise en oeuvre d'un véritable mécanisme de rééquilibrage des balances courantes ouvrirait la voie à une politique communautaire dans laquelle les pays excédentaires seraient invités à relancer leur économie et à tirer, ce faisant, la croissance de la zone euro.  [...]

Les racines de la crise financière - La Libre

Les racines de la crise financière - La Libre

Cependant, la monnaie, au lieu de s'intégrer dans l'économie réelle ou la finance, au lieu de financer cette économie, s'en est détachée pour devenir une fin en soi. C'est dans cette dérive monétaire symbolisée par les produits dérivés, que nous voyons la genèse lointaine de l'effondrement actuel.  [...] Ce capitalisme que nous avons connu durant les trente glorieuses de l'après-guerre, est dit aussi managérial (et non pas spéculatif). Tout autre est le capitalisme financier actuel qui ne transforme pas la monnaie en capital, il ne fait que des placements à court terme dont le but est le short-term profit maximisation, c'est-à-dire la maximisation du profit à court terme, sans créer du revenu supplémentaire.  [...] Aujourd'hui, il y a une confusion majeure. les simples placements à court terme sont considérés comme des investissements. on ne parle que des investisseurs. Et le mouvement international des capitaux n'est, hélas, dans une proportion démesurée, que le transfert ou placement international de la monnaie à court terme.  [...]

Philippe Laurent, porte-parole des «musaraignes» - La Libre

Philippe Laurent, porte-parole des «musaraignes» - La Libre

Ce qu'on appelle aujourd'hui société civile n'inclut plus l' économie régulée par les marchés du travail, les marchés des capitaux et des biens et constitué par le droit privé, précise l'auteur de l'Espace public. Au contraire, son coeur institutionnel est désormais formé par ces groupements et ces associations non étatiques et non économiques à base bénévole qui rattachent les structures communicationnelles de l'espace public à la composante société du monde vécu.  [...] Du moins en théorie. Car les obstacles sont nombreux. les piliers du système (partis et structures administratives confondus) ont encore du mal à reconnaître la légitimité des associations, et, partant, à les intégrer dans leurs débats. Les partis politiques se construisent leur propre société civile afin d'asseoir et d'accroître leur patrimoine électoral, en orientant préférentiellement les subsides publics vers leurs faux nez (Conseil central de l' économie, Bureau du plan et autres) et  [...] nommées sur base de leur appartenance politique. Un système absurde, qui ne va pas seulement à l'encontre des principes de la démocratie (Philippe Laurent évoque ainsi cette contradiction entre la composition du comité de gestion du parastatal qu'il préside où plus aucun membre PSC ne figure alors que 70pc des établissements que chapeaute cette instance sont catholiques), mais aussi de l'efficacité.   [...]

La Wallonie tirerait-elle son plan toute seule ? - La Libre

La Wallonie tirerait-elle son plan toute seule ? - La Libre

Elle avait pour ambition de faire de l'Union européenne l' économie de la connaissance la plus dynamique et la plus compétitive du monde pour 2010. C'est de là que sont sorties les mesures orchestrées à l'échelle européenne pour flexibiliser la main-d'oeuvre, pour activer les chômeurs, pour poursuivre les libéralisations des secteurs et des services, pour mettre la pression sur les salaires.  [...] Il n'en est rien en économie. La compétition y est sans fin et impitoyable. Son but, du moins dans le chef des entreprises, est l'élimination définitive du rival. Les mécanismes de marché, la nécessité de posséder des capitaux de plus en plus importants, le besoin  [...] croissante des technologies ainsi que des processus de production entraînent inexorablement la disparition des moins solides jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un.  [...] Au sommaire du n°69 (mars-avril) de la revue de débats Politique. en plus de récits de Tunisie et d'une analyse du programme de la N-VA, le dossier est donc consacré au plan Marshall en Wallonie. La juste mesure du redressement wallon Un plan qui a le mérite d'exister, Le plan Marshall est-il durable, Satisfaisant, mais peut mieux faire, De Marshall à Marshall et au-delà, Une application à la lettre de la stratégie de Lisbonne, Stimulation économique = politique de crédit.  [...]

Faites vos jeux, rien ne va plus ! - La Libre

Faites vos jeux, rien ne va plus ! - La Libre

Ces quelques chiffres démontrent que nous sommes en face de deux économies dont les ordres de grandeur sont radicalement différents. l'économie financière et l'économie réelle. La première représente de l'ordre de 23 fois le PIB mondial (2). L'économie réelle, avec les échanges qu'elle induit, est celle qui produit les biens et les services qui nous permettent de nous loger, de nous vêtir, d'éduquer nos enfants de nous soigner, de nous distraire.  [...] Les financiers l'ont démembrée, disséquée, atomisée, l'ont pressée pour en extraire tous les risques possibles et imaginables puis ils ont malaxé, trituré, arrangé, combiné et recombiné les morceaux, titrisant, sicavisant, indexant, dérivant à tout va pour en faire un magma d'instruments et d'outils financiers censés faire le bonheur de l'économie réelle.  [...] Or les crises financières se suivent avec une fréquence alarmante (3), démentant le dogme d'une stabilité économique apportée par la libéralisation des marchés. Elles prennent chaque fois leur livre de chair et c'est l'économie réelle qui paie la note. chute de la croissance, licenciements dus aux restructurations provoquées par le ralentissement économique, ruines de l'épargne, chômage.  [...]

Les non-dits de Bologne - La Libre

Les non-dits de Bologne - La Libre

Admiratifs des grands succès de l' économie américaine de la seconde moitié des années 90 - et en particulier du développement des nouvelles technologies de l'information et des start-up dans une Californie qui semblait avoir su mettre au point un mix optimal d'universités de pointe capables d'attirer les meilleurs cerveaux du monde et former des esprits entrepreneuriaux, de pouvoirs publics avisés et peu intrusifs, et de marchés des capitaux ouverts aux projets audacieux - les gouvernements  [...] l'Europe entière. Cette reprise en mains du système d'enseignement supérieur (malgré un discours sur l'autonomie des universités, qui n'est qu'une autonomie sur les moyens d'atteindre des objectifs prescrits en dehors d'elles) est d'autant plus appréciée des élites politiques qu'elle permet aussi de dire qu'on s'attaque par ce biais au problème du chômage des jeunes et de la croissance molle connue par beaucoup d'Etats européens.   [...] Mais que ce soit une régulation publique pilotant le monde académique ou une forme de privatisation, dans tous les cas le consensus des élites est vers plus d'excellence, d'élitisme, de compétition et d'internationalisation. Car l'alpha et l'omega de la croissance économique est vu comme devant passer par la recherche, qui devient l'activité première des universités avec l'enseignement aux niveaux master et doctorats.  [...]