Débats - Conséquences, Nationalisme

Quel avenir pour Leterme ? - La Libre

L'avenir (ou la survie) du gouvernement Leterme fait toujours recette sur le forum de notre site lalibre.be. Ainsi, Jean Simon écrit. Il est devenu impensable pour les Flamands de reculer dans l'affaire BHV. La symbolique et l'émotion romantique portées par cet arrondissement sont trop prégnantes et même si quelques démocrates sincères arrivent à survivre au plat pays, la pression de l'idéologie flamingante les condamne au silence et à la résignation sous peine d'opprobre général.   [...] Cette scission de BHV cristallise de manière exemplaire l'appétit de revanche du flamingantisme engagé et de tous ses avatars les plus inquiétants qui sont les conséquences de tout repli identitaire à savoir le nationalisme exacerbé, le racisme et même le fascisme.  [...] Poussés par les partis extrémistes VB, NVA et autres LDD et par les éditorialistes militants, les Flamands sont maintenant le dos au mur et sont donc acculés à la fuite en avant dont ils ne maîtrisent plus les conséquences quitte à s'attirer les foudres de tout démocrate sincère.  [...]

Le nationalisme comme construction politique - La Libre

Le nationalisme comme construction politique - La Libre

On voit partout en Europe resurgir en contrepoint de la fin des idéologies et des politiques de gauche (une certaine façon de penser le nous ) et du triomphe d'un libéralisme et d'un libre-échangisme débridé, les courants nationalistes et de droite identitaire.  [...] Tout nationalisme et en partie toute nation est une construction intellectuelle et politique. Le nationalisme flamand a ainsi été lancé au 19e siècle par des revendications d'abord d'ordre culturel et linguistique, pour peu à peu s'imposer politiquement comme une certaine façon de penser le collectif auquel on appartient.  [...] Dans ce cadre, il est assez évident que l'impensé du mouvement flamand ne renoncera jamais à Bruxelles, et que son point d'aboutissement ne peut être que l'établissement d'une République flamande qui y fixerait sa capitale. En Europe centrale aussi, ce type de nationalisme a conduit aux mêmes conséquences.  [...]

Quand commence le nationalisme? - La Libre

Le nationalisme commence cependant plus tôt. Il ne se retrouve pas seulement dans ses effets mais aussi dans le discours parfois pernicieux qui les précèdent. Nous avons de beaux exemples en Belgique.  [...] Pour être très concret, le nationalisme ne commence pas avec les insultes, les humiliatons, les injustices, mais bien avant. Au moment où l'on commence à considérer certains concitoyens non plus comme tels mais comme d'autres hommes. Des personnes qui ont leur place dans d'autres syndicats, dans d'autres systèmes décisionnels, dans d'autres fédérations sportives, dans d'autres universités.  [...] Etre solidaire avec les Wallons, c'est difficile Faisons les choses difficiles. Si la Belgique peut arrêter la scindomanie, le nationalisme étroit, on va rendre un service énorme à l'Europe, et nous aurons une raison d'être fiers. Cela revient-il simplement à pousser un nationalisme - belge - plutôt qu'un autre - flamand en l'occurrence Le nationalisme d'Etat multiculturel ou multilingue, comme la Suisse par exemple, sont rarement agressifs.  [...]

Tant pis pour le Sud? - La Libre

Tant pis pour le Sud? - La Libre

Le nationalisme, c'est la guerre, assénait un Mitterrand affaibli en 1995. C'est un désir morbide martelait le puissant Wolfgang Schäuble en 2013 (2). Dans son dernier essai, le philosophe Frédéric Lenoir rappelle que les valeurs universalistes des Lumières ont vite fait place, au XIXe siècle, aux intérêts nationalistes qui ont abouti aux guerres atroces du siècle suivant (3).  [...] D'autres grandes figures l'ont récusé sans ambiguïté. Einstein (4). Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. Gandhi. Le droit même de vivre ne nous est donné que si nous remplissons notre devoir de citoyen du monde. Le nationalisme n'est pas la plus haute conception.  [...] Nationalisme ou patriotisme wallon risque d'affaiblir le lien avec Bruxelles. Seule, la Wallonie perdrait 15 % de revenus. Ensemble, Bruxellois et Wallons peuvent défendre la parité. Seuls, ils sont dans un rapport de 1 à 6 et 1 à 2 face à la Flandre. Il y a une communauté de langue, de développement économique, de destin politique qui les unit et devrait les rassembler, dans le respect de leurs différences.  [...]

Jean-Marie Le Pen ou le nationalisme économique - La Libre

Ce qui fait peut-être la spécificité politique mais aussi économique de Jean-Marie Le Pen, c'est le nationalisme. Dans cette vision, l'économique est soumis au politique, et non l'inverse. Alors que tant les socio-démocrates que les libéraux sont des utilitaristes, en ce sens que le seul objectif légitime qu'ils assignent à l'action politique est la maximisation du bien-être matériel de la collectivité (d'où l'accent sur les performances de croissance économique et de compétitivité) les différences touchant davantage aux moyens d'atteindre cet objectif que sur celui-ci-, les militants d'extrême-droite raisonnent davantage en termes de puissance de la nation, un concept beaucoup plus politique qu économique.  [...] Si on comprend cela, on conçoit mieux qu'un des objectifs centraux de Jean-Marie Le Pen est la reconquête de l'autonomie nationale. Il valorise cet objectif en lui-même (il se veut le sauveur de la Nation Française, s'oppose à sa disparition), peu importe a priori les conséquences économiques.  [...] La pensée économique de Jean-Marie Le Pen est une forme de néo-mercantilisme, c'est-àdire un nationalisme économique. Les échanges avec l'étranger seront poursuivis dans la mesure où ils apportent un surcroît d'emplois ou de richesses à l'économie nationale, et donc un protectionnisme sélectif est tout-à-fait intégré dans cette vision.  [...]

À lire - La Libre

Durant ces trente dernières années, les sociétés occidentales se sont profondément libéralisées. Cette libéralisation a rendu possible de réels progrès sociaux, mais elle s'est également accompagnée d'une perte de confiance dans l'Etat, d'une instabilité financière et d'une dilution du lien social, ainsi que d'un affaiblissement de la solidarité interpersonnelle et d'un sentiment de perte de sens.   [...] Cette face sombre de la libéralisation nourrit aujourd'hui l'émergence de phénomènes réactionnaires dont témoigne la recrudescence du nationalisme, de l'intégrisme et du populisme. Vouloir poursuivre le mouvement de progrès social nécessite par conséquent de repenser le sens que doit avoir aujourd'hui le politique.  [...] La philosophie politique dominante dans les principaux partis de gauche comme de droite, le libéralisme politique, doit être dépassée au profit d'une conception différente du politique. l'humanisme démocratique. Si le libéralisme valorise la poursuite du bonheur individuel, l'humanisme démocratique incite à retrouver, tant individuellement que collectivement, ce qui constitue le sens du politique. la recherche de l'intérêt général.   [...]

Le nationalisme nouveau est arrivé ! - La Libre

Mais le monde a changé, les sociétés se globalisent. Déphasé donc, le nationalisme de Bart De Wever Les apparences sont trompeuses. Hormis ce socle de l'imaginaire national, la N-VA a subrepticement opéré des révisions significatives par rapport à la tradition nationaliste.  [...] Cette situation amène le néonationalisme à reconstruire un concept de souveraineté sur des compétences très résiduaires par rapport au modèle du XIXe siècle. Seules restent entre ses mains les politiques économiques (diminuées), sociales, culturelles et de sécurité intérieure.  [...] Le nationalisme classique visait l'expansion territoriale, la construction d'un marché intérieur, le déploiement d'une administration nombreuse. Rupture complète avec ce modèle. comme le diraient les managers, le néonationalisme opère un downsizing (une réduction de taille) très volontariste de l'Etat. C'est la deuxième différence.  [...]

Il n'y a pas de nationalisme ouvert - La Libre

Il n'y a pas de nationalisme ouvert - La Libre

Opinions La crise des réfugiés aura le mérite de rappeler à notre mémoire un fait historique têtu. le nationalisme se construit et se pratique d'abord comme une exclusion, un rejet de ce qui n'est pas national.  [...] D'où notre second point, la crise des réfugiés en Europe aura eu le triste mérite de rappeler à notre mémoire un fait historique têtu. il n'existe pas, n'a jamais existé et n'existera jamais, de nationalisme ouvert. Car le nationalisme, quand bien même il serait civique, libéral ou républicain se construit et se pratique d'abord comme une exclusion, comme un rejet de ce qui n'est pas national.  [...] Le projet d'Union européenne n'est pas parfait, loin s'en faut, mais il a pour lui le mérite d'avoir travaillé à déconstruire durablement les nationalismes et leurs réflexes de fermeture. En contraignant les Etats à partager leur souveraineté, en brouillant les lignes entre politique étrangère et politique intérieure, en faisant de la liberté de circulation intérieure la clef d'une sociabilité transnationale à l'échelle européenne, l'Union européenne a mis en place certains garde-fous contre le retour d'une idéologie nationale xénophobe.  [...]

Les nouveaux et les vrais Européens - La Libre

Le fiasco du sommet de l'Union européenne à Bruxelles a fait nettement ressortir les différences d'attitudes entre la majorité des nouveaux pays membres d'Europe Centrale et de l'Est et les anciens membres. Fait sans doute surprenant pour certains, ces différences n'ont pas été jouées selon le script prévu, dans lequel les nouveaux membres seraient impitoyablement pragmatiques, et exigeraient autant d'argent européen qu'ils pourraient en obtenir, tandis que la majorité des pays occidentaux modéreraient finalement leur égoïsme national en faveur des idéaux de l'intégration européenne, vieux de plusieurs décennies.  [...] Etant donné l'ardent égoïsme national de certains grands pays, l'incapacité de l'Union européenne à s'entendre sur son budget 2007-2013 pourrait avoir des conséquences politiques inquiétantes pour l'Europe.  [...] En termes strictement économiques, il n'est pas surprenant que la Grande-Bretagne ne souhaite pas abandonner sa ristourne et que la France rejette les tentatives de diminution des subventions agricoles. Mais ce qui est surprenant est que ce soit les anciennes démocraties européennes expérimentées qui aient ignoré avec une telle insouciance les dangers politiques résultant du possible renouveau d'un nationalisme ardent sur le continent européen, et que ce soit les nouvelles démocraties inexpérimentées de l'Est de l'Europe qui aient prôné la prudence.  [...]

Nationalisme, démence et terrorisme - La Libre

Nationalisme, démence et terrorisme - La Libre

De nombreux nouveaux phénomènes apparus dans la société anglaise du XVIesiècle ont bouleversé la condition humaine. Une société anglaise qui, redéfinie en tant que nation, c'est-à-dire une communauté souveraine constituée de citoyens égaux, a fini par engendrer une ère de nationalisme où la mobilité sociale était maintenant acceptée.  [...] les deux phénomènes conjugués ont engendré des démences et de nouveaux troubles mentaux qui se sont traduits par des suicides et des violences irrationnelles. Le nationalisme impliquait une image donnée de la société et de la réalité en général. un état de conscience qui devait devenir le cadre culturel de la modernité.  [...] Sous sa forme originale, à savoir anglaise, le mouvement nationaliste était essentiellement démocratique. Partout où il s'est répandu, il a amené avec lui les germes de la démocratie. En peignant une collectivité vivante comme souveraine, le nationalisme a diminué implicitement, mais considérablement l'importance de Dieu.  [...]