Débats - Moderne, Économie de marché

L'Histoire à la fin de l'histoire - La Libre

Il y a quinze ans, dans mon livre La fin de l'histoire et le dernier homme ( The End of History and the Last Man ), j'affirmais que si une société voulait être moderne, elle n'avait d'autres possibilités que l'économie de marché et le système politique démocratique.  [...] De plus, le désir d'appartenir à une démocratie libérale moderne ne se traduit pas nécessairement dans la capacité à la mettre effectivement en place. Dans sa politique d'approche de l'Irak post-Saddam, le gouvernement Bush semble être parti du principe que la démocratie et l'économie de marché étaient des conditions manquantes auxquelles les sociétés reviendraient une fois débarrassées de l'oppression, plutôt qu'à une série d'institutions complexes et interdépendantes devant se construire minutieusement au fil des ans.  [...] Les puissances extérieures, comme les Etats-Unis, contribuent souvent à cette évolution en donnant un exemple de société à la réussite politique et économique. Elles peuvent également proposer des fonds, des conseils, une assistance technique, et certes, une aide militaire occasionnelle pour faire avancer le processus.  [...]

L'entreprenariat comme source de prospérité - La Libre

L'entreprenariat comme source de prospérité - La Libre

Une opinion de Ivan Van De Cloot, Economiste en chef à l'Itinera Institute, un think tank indépendant pour une croissance économique et une protection sociale durables.  [...] Ceci est très loin de ce que les gens entendent généralement par capitalistes et explique entre autres pourquoi le père de l'économie moderne, Adam Smith, semblait détester les capitalistes ( the rapacity of merchants ) tout en aimant l'économie de marché.  [...] Il est vrai qu'un certain nombre de facteurs technologiques ont donné de nouvelles opportunités au petit entreprenariat. Pensons à l'importance de l'ordinateur dans le secteur des services. La tertiarisation de l'économie stimule dès lors une autre structure que celle de l'intégration verticale typique pour le secteur industriel.  [...]

Le socialisme caricaturé par un édito - La Libre

Etre socialiste aujourd'hui, c'est permettre l'expression des aspirations de chacun, quelle que soit sa classe ou sa condition sociale, dans le respect des autres. Les socialistes d'aujourd'hui prennent en compte l'économie de marché. Ils l'accueillent comme un facteur de relations, d'échanges, de progrès et de mieux-être individuel et collectif.  [...] Toutefois, ils ont cette farouche détermination à rendre cette économie de marché humaine et bénéfique à tous, en l'encadrant chaque fois que cela est nécessaire.  [...] Le socialisme moderne s'inscrit dans une perspective généreuse de la société et régulée de l'économie de marché. Il a des réponses concrètes et solidaires aux difficultés des personnes, en plaçant l'Homme - et non la spéculation débridée et libre - au coeur de ses préoccupations.  [...]

La paralysie des socialistes européens - La Libre

La paralysie des socialistes européens - La Libre

Les partis socialistes européens n'ont pas su réagir de manière convaincante à la crise en raison de leurs divisions internes. Malgré leur profession de foi anticapitaliste, ces partis en sont tous venus (plus ou moins) à accepter l'économie de marché comme fondement de l'économie.  [...] Bien que la gauche européenne prétende croire aux forces du marché, elle reste déchirée par une contradiction intrinsèque entre ses racines anticapitalistes et sa récente conversion à l'économie de marché. La crise actuelle est-elle une crise fondamentale du capitalisme ou juste une phase passagère Cette polémique alimente les débats des intellectuels de gauche, des experts, et des politiciens dans les cafés et les shows télévisés de toute l'Europe.  [...] Ces institutions, basées sur le libre-échange, la concurrence, des déficits budgétaires limités, et des finances saines, sont fondamentalement favorables à l'économie de marché. La marge de manoeuvre d'un socialisme doctrinaire au sein de ces institutions est nécessairement limitée.  [...]

Une chance à maitriser - La Libre

L'économie de marché mondialisée. Pour moi, ces mots évoquent une chance extraordinaire de notre génération, mais une chance à maîtriser. Et cette maitrise ne dépend pas des autres, mais de la conduite de chacun en citoyen responsable.  [...] Certes, nous avons appris que l'économie d'initiative produit de meilleurs résultats que l'économie administrée et que l'économie d'ouverture donne plus de satisfaction que l'économie du cloisonnement. Mais avec cela, on n'a pas encore sanctifié l'économie de marché mondialisée, on n'a pas apaisé les peurs et frustrations que l'on y associe, tant il est vrai que le marché a parfois ses aberrations et que la mondialisation n'est pas une vertu en soi.  [...] Il faut donc consolider ces institutions dans leurs objectifs, leurs méthodes et leurs moyens d'action, exiger mieux d'elles, et non les empecher de travailler. L'économie de marché mondialisée ne doit pas devenir l'otage ou le bouc émissaire de propensions à l'irresponsabilité ou au corporatisme.  [...]

Face à la globalisation: Davos ou Porto Alegre? - La Libre

C'est là que les propositions divergent. Les uns (Davos) pensent qu'on peut humaniser le système d'économie de marché et le mettre davantage au service d'un bien commun mondial. Les autres (Porto Alegre) pensent qu'il faut changer le système.  [...] Le retour du politique (de la Res Publica, dirait Riccardo Petrella) et la mise en place d'une gouvernance internationale capable, lorsqu'il le faut, de faire prévaloir l'intérêt général (celui de la Planète) sur les intérêts privés. Une régulation globale suffisante pour amener les acteurs de l'économie de marché à accepter les contraintes nécessaires pour traiter les problèmes que la main invisible (les forces du marché) ne peut pas résoudre.  [...] Nous ne consacrons pas encore assez d'énergie, loin s'en faut, à dénoncer ce système et à proposer des pistes pour le dépasser. Dénoncer le capitalisme globalisé, c'est d'abord analyser ses rouages politiques enfouis. Ceux qui pensent que l'économie de marché peut être aujourd'hui mise au service des hommes oublient une chose.  [...]

C'est ça l'avenir? - La Libre

A l'époque des Trente Glorieuses, qui vit l'Occident, et l'Europe en particulier, connaître une prospérité inédite, l' économie sociale de marché donna naissance à l'Etat dit providence, qui, s'il ne fut jamais hypertrophié comme l'a prétendu dans ce journal un ci-devant chroniqueur qui n'avait le coeur à gauche que par nécessité biologique, procura à des multitudes des avantages matériels auxquels les générations précédentes osaient tout juste rêver.  [...] Les jeunes, en particulier, ignorants de l'histoire, n'ont pas vu qu'à l'économie sociale de marché succédait, à la faveur d'une grande crise pétrolière, un nouvel état de l'économie dit mondialisation, piloté par un retour à la pensée libérale, à laquelle on accola un préfixe néo, parce que sous nos latitudes, tout ce qui est nouveau est beau.  [...] Et les voilà, nos jeunes, revenus de leurs éclatements, qui s'interrogent sur leur avenir. Le CPE n'est qu'une menace parmi d'autres, et peut-être ceux et celles qui manifestent contre lui exagèrent-ils son importance effective et symbolique. Mais ils découvrent à la fois que les promesses anciennes de l'économie sociale de marché ne peuvent plus être tenues et que celles que la mondialisation néo-libérale annonce sont très aléatoires.  [...]

L'empire américain n'en est pas un - La Libre

Etudions d'abord la version qu'il esquisse du modèle européen. Le projet européen est celui d'une domestication de la violence étatique par le droit international. De cette domestication, les Nations unies doivent être l'instrument privilégié. Certes, reconnaît Habermas, l'Onu se montre encore trop souvent sélective en matière de droits de l'homme, mais elle n'en reste pas moins un jalon essentiel sur la route qui conduira l'humanité à l'état du droit cosmopolitique souhaité par Kant.   [...] Jusqu'au XVe siècle le monde musulman et l'Europe chrétienne firent jeu égal, l'avantage allant le plus souvent aux musulmans, puis l'Europe prit le dessus, de manière de plus en plus nette, jusqu'à la complète dislocation de l'Empire ottoman, dernier avatar de la domination islamique.   [...] Pourquoi La réponse est connue. l'essor de l'économie de marché et la révolution industrielle sont des phénomènes spécifiquement européens. Rien de comparable en terre d'islam, dont un aspect au moins paraît radicalement inconciliable avec la modernité. le fixisme normatif.  [...]

Saisir sa chance - La Libre

Saisir sa chance - La Libre

La Serbie est le dernier des anciens pays communistes à se lancer dans la transition vers l'économie de marché. Bien qu'il ne soit pas possible d'indemniser le peuple de Serbie pour une décennie gâchée et brutale, il y a des avantages à une réforme tardive.  [...] Joseph Schumpeter, le grand économiste autrichien, décrivait la dynamique de l'économie de marché comme une destruction créatrice. de nouvelles innovations remplacent les anciennes mesures. les nouvelles entreprises poussent les anciennes à la faillite. La transition de l'après-communisme entraîne, elle aussi, une destruction créatrice.  [...] Malgré les souffrances de la décennie passée, les pronostics d'avancées restent sombres. A travers l'Europe de l'Est et l'ancienne Union Soviétique, il existe un profond manque de confiance dans l'économie de marché, et même un manque de confiance dans les processus démocratiques si ébranlés par la corruption.  [...]

Sous la plage, les pavés - La Libre

Sous la plage, les pavés - La Libre

L'économie de marché a envahi tout l'espace social. Et alors, diront ses partisans, ce système n'est a priori pas plus mauvais qu'un autre, et serait même, à les en croire, la seule voie d'accès au bien-être universel.  [...] La fonction de l'économie serait dès lors assez proche de celle qu'assumaient hier encore les religions. L'économie de marché est une sorte d'assurance sociale contre les angoisses de l'existence, ajoute l'universitaire.  [...] Car pour que les riches puissent continuer à assouvir leur soif de consommation, il leur faut éviter d'être trop taxés. La solidarité telle que la préconise l'Etat social n'a donc pas sa place dans ce modèle. Les nantis, qui se réjouissent d'être du bon côté de la barrière, et qui détiennent en outre les principaux leviers de commande de la société -parfois même aidés dans leurs desseins par leurs rivaux idéologiques, eux aussi acquis à la cause de l'économie de marché-, les nantis donc, n'ont aucun intérêt à prôner la redistribution des richesses.  [...]