Débats - Nationalisme, Empire

Vers une nouvelle guerre de Crimée ? Tenter de comprendre la paranoïa russe - La Libre

Vers une nouvelle guerre de Crimée ? Tenter de comprendre la paranoïa russe - La Libre

Il y a dix ans, suite à d'autres événements en Ukraine, j'avais parlé d'un baril de poudre au coeur de l'Europe ( La Libre Belgique du 27 novembre 2004). Les tensions que je mettais en évidence sont toujours bien là. Il y a un Ukraine occidental dont une partie (la plus nationaliste ) fit partie de l'ancien empire austro-hongrois (Lviv) et avant cela de la  [...] siècle (et de celle ressuscitée en 1919), et une autre, partie de cette même Pologne d'avant les partages (jusqu'au Dniepr) mais annexée ensuite par la Russie.  [...] Kiev et sa région furent déjà intégrées à la Russie à la fin du XVIIe siècle. C'est dans ces territoires que le parler ukrainien vit et que le désir d'Occident est le plus marqué. Comme dans les anciens territoires de l'ex- empire austro-hongrois (Slovaquie, Slovénie) un nationalisme ethnique (ou linguistique) s'est développé car il n'y a pas de nation historique ukrainienne (pas d'Etat ancien sur lequel fonder la nation actuelle).  [...] Tout ceci est certes de l'histoire ancienne mais marque toujours les élites russes actuelles, d'autant plus que la fin du communisme et l'implosion de l'URSS ont provoqué comme un vide identitaire. Le nationalisme ou une forme de nostalgie de l' Empire sont là comme contrepoids à un sentiment de défaite historique majeure.  [...]

Les libéraux du MR se sont-ils fourvoyés? - La Libre

Les libéraux du MR se sont-ils fourvoyés? - La Libre

C'est le nationalisme des empires qui a provoqué la boucherie de 14-18. Je ne dis pas que la N-VA véhicule un nationalisme pouvant engendrer des guerres, mais il y a ce premier article de ses statuts qui veut la fin du pays. Il me dérange parce que je suis un belgicain.  [...] Personnellement non, mais des valeurs le sont celles qui constituent l'essence du libéralisme qui n'a pas vocation à s'associer avec le nationalisme. Ces valeurs qui sont les miennes, le MR les a aussi au fond de lui, mais il a dû les mettre de côté parce qu'il a voulu assurer la stabilité en formant le gouvernement.  [...] Peut-être que les mentalités ont évolué et que je suis resté très dogmatique ou doctrinaire. Je veux bien assumer une part de responsabilité dans la situation actuelle, mais j'ai été séduit par le concept de libéralisme social. Quand vous relisez les fondamentaux de l'action libérale, vous avez du mal à y voir du nationalisme.  [...]

Quand commence le nationalisme? - La Libre

Comment comprendre le nationalisme Quel est son essence Où et quand commence-t-il Pour Gellner, le nationalisme est l'idée que les frontières culturelles ou linguistiques doivent coincider avec les frontières de la nation. Pour quelqu'un comme Haas il est à trouver dans la souveraineté et le droit à l'autodétermination des peuples.  [...] .. Le nationalisme profite d'une identification très facile (en naissant en Pologne, de par ce simple fait, l'on est polonais), durable et qui permet des attitudes extravagantes qui ne sont pas permises à l'individu. Comme le dit Denis de Rougemont. Ce que nul n'oserait dire de son moi, il a le devoir sacré de le dire de son nous.  [...] Etre solidaire avec les Wallons, c'est difficile Faisons les choses difficiles. Si la Belgique peut arrêter la scindomanie, le nationalisme étroit, on va rendre un service énorme à l'Europe, et nous aurons une raison d'être fiers. Cela revient-il simplement à pousser un nationalisme - belge - plutôt qu'un autre - flamand en l'occurrence Le nationalisme d'Etat multiculturel ou multilingue, comme la Suisse par exemple, sont rarement agressifs.  [...]

L'Arménie, les braises de l'Histoire - La Libre

Pourtant, Hayko Bagdat ne sait pas gré pour autant à ceux qui, hors des frontières de la Turquie, parlent de génocide. Cela ne nous aide pas que Georges Bush prononce le mot ni que l'Assemblée nationale française vote une loi pour criminaliser la négation du génocide.  [...] Côté arménien, on évoque une lutte de libération nationale. Lors de la dislocation de l'Empire ottoman, vingt-trois peuples s'en séparèrent dont... l'Arménie. Mais Arméniens et Turcs vivaient sur le même territoire. D'où le drame.  [...] C'est une catastrophe pour la communauté arménienne. Une loi comme celle votée en France risque de faire enfler la vague nationaliste jusqu'à la faire muer en déferlante... L'assassinat de Hrant Dink pourrait, sinon justifier, au moins faire comprendre ces appréhensions et cette angoisse.  [...]

La Belgique malade d'un nationalisme d'Europe centrale? - La Libre

La Belgique malade d'un nationalisme d'Europe centrale? - La Libre

Outre le fait que cette vision est une reconstruction de l'histoire (comme tous les nationalismes ) - Bruxelles comme Anvers ayant historiquement fait partie d'un duché de Brabant s'étendant du Brabant romand à Breda, et jamais du comté de Flandre -, elle est aussi le symptôme du fait que le nationalisme flamand n'est pas si étranger que cela à celui des petits peuples d'Europe centrale qui comme les Slovaques, les Slovènes, les Tchèques.  [...] La mixité des peuples qui existait jadis de Prague (ville tchèque, allemande et juive) à Sarajevo, est aujourd'hui morte. Le nationalisme est un jeu très dangereux. A la  [...] de façon encore non violente.  [...] presque toutes les villes pluriethniques ou dont la langue était différente de celle des campagnes environnantes ont été `normalisées' et rendues monoethniques (Vilnius, Prague, Danzig-Gdansk...). La logique nationaliste flamande qui se veut aussi une logique de `libération nationale ' (oubliant parfois un peu vite qu'au XIXe siècle, c'était la bourgeoisie flamande qui se faisait le vecteur de la francisation et non pas le `peuple wallon' - on observe encore une fois le caractère artificiel du nationalisme qui transforme en querelle ethnique ce qui était d'abord une fracture sociale - contient en germe, pas nécessairement mais dans ses possibles, une logique d'exclusion et de nettoyage ethnique.  [...]

Non, la Turquie n'est pas européenne - La Libre

Non, la Turquie n'est pas européenne - La Libre

La République de Turquie, Etat successeur de l'Empire ottoman sur le plan du droit international, serait à ce titre incluse dans le concert des Nations européennes par le jeu des relations diplomatiques qui se sont nouées de la chute de Constantinople jusqu'à l'alliance ottomane avec les empires d'Europe centrale, allemand et austro-hongrois, durant la première guerre mondiale.  [...] Ce qu'une lecture sommaire des traités signés avec l'Empire ottoman ne renseigne pas, c'est la conception même qu'avaient les parties du droit et des relations internationales. Pour les pays européens, tributaires des traditions du droit romain, du droit canon et du droit coutumier, le formalisme juridique revêtait une importance capitale.  [...] Rarement évoquée, l'européanité de la Russie ne fait elle aucun doute à la lumière du positionnement de l'Etat au niveau international, de sa culture, de son histoire. En revanche, l'Empire ottoman raisonna comme l'empire du califat, rivalisant en permanence avec certaines nations européennes, étendant même son influence territoriale jusqu'aux portes de Vienne au XVIe siècle.  [...]

L'homme est capable d'admirer - La Libre

Pourtant, l'homme soviétique n'est jamais parvenu à naître. Lorsque l'Empire se disloqua, on constata qu'il était composé de Russes, d'Ukrainiens, de Géorgiens, d'Arméniens, de Tchétchènes, etc., qui tous réaffirmaient leur nationalité et leur volonté de vivre dans leur Etat.  [...] La communication qui va toujours dans le même sens, relayée par les médias, n'atteint pas son but si elle ne véhicule pas un contenu qui rencontre chez les gens une attente, une aspiration, un besoin latent.   [...] Il aime, il admire, il s'attache, il se lève pour des valeurs, il est capable de reconnaître la grandeur morale. Derrière la Marche blanche se profilaient la compassion et le sens de la justice des marcheurs. La ferveur formidable suscitée par Jean-Paul II n'est pas saisissable par la manipulation des médias ou par sa doctrine, mais par l'homme, son exemple et les espérances qu'il avait ouvertes.   [...]

Gérer l'Etat en bon père de famille - La Libre

Gérer l'Etat en bon père de famille - La Libre

Il est temps de s'attaquer sérieusement aux carences de gouvernance économique et sociale dans notre pays. Sinon, ce sont les marchés, l'UE et le FMI qui nous forceront à le faire. La dégradation de la cote de la Belgique par Standards&Poors est de sinistre augure.   [...] Une réforme de la superstructure de l'Etat est indispensable, mais pas pour les raisons égoïstes avancées par le nationalisme flamand. Après 180 ans d'empilement de couches administratives et politiques, il est temps de se lancer dans une véritable simplification administrative.  [...] L'une des principales réformes à mener, parce qu'elle conditionne en grande partie les autres, c'est la modernisation profonde de notre système fiscal. Pour tendre à une fiscalité moins pénalisante pour le travail, plus éthique et plus efficace.   [...]

La paternité de Winston Churchill - La Libre

La paternité de Winston Churchill - La Libre

Fils dénigré et père maladroit, Churchill exerce pourtant aujourd'hui encore une réelle paternité. Celle-ci est d'ordre politique. En mai 40, ce tout nouveau premier ministre de 66 ans lance l'Empire britannique dans une lutte à mort contre le National-socialisme qui n'en voulait pourtant pas à son intégrité nationale.  [...] Pour Churchill, le combat contre Hitler n'est pas un conflit nationaliste comme en 1914. Derrière la façade policée du troisième Reich, il démasque la Bête - la figure historique du Mal. De cette bataille dépend la survie de la civilisation chrétienne, déclare un Churchill agnostique.  [...] Il s'agit de veiller à ce que la démocratie ne se mue en un vivre-ensemble mou et tiède, sans autre valeur à défendre que le petit confort d'individus égoïstes. En effet, à la faillite des idéaux répond par réaction identitaire le fondamentalisme frileux, dont le nazisme fut la forme historique la plus délirante.   [...]

L'identité ukrainienne n'est pas née place Maidan - La Libre

L'identité ukrainienne n'est pas née place Maidan - La Libre

Avant cette défaite définitive, une partie de la population ruthène quitte le territoire national vers le nord-est dans les très vastes territoires très faiblement peuplés par les tribus ougriennes jusqu'aux abords de l'Oural.  [...] Rappelons-le ici. les nations et les consciences nationales sont un phénomène inexistant en dehors de l'Europe. Alors que l'Ukraine en développera une aux XVIe-XVIIe siècles, la Russie elle deviendra graduellement un empire - avec une conscience impériale.  [...] La langue russe dominant tout l'empire, la langue ukrainienne ne devint plus que la langue des paysans. La résistance à l'hégémonie polonaise et son système féodal contraire à l'aspiration de la paysannerie ukrainienne et l'éloignement du pouvoir trop lent face aux avancées tartares dans le Sud ont précipité le destin de la nation pour les siècles suivants.  [...]