Débats - Société, Diplômes

Le vainqueur des élections américaines ne sera ni le plus compétent ni le plus légitime - La Libre

Le vainqueur des élections américaines ne sera ni le plus compétent ni le plus légitime - La Libre

Dans nos sociétés où existe une offre à ce point étendue et diversifiée dans quasiment tous les domaines, il est étrange et frustrant que le choix politique laissé à l'électeur soit parfois si pauvre et si décevant. Les actuelles élections américaines ne dérogent pas à la règle.  [...] Non. Celui qui a le plus de diplômes ne sera pas nécessairement le meilleur chef d'Etat. Il faut aussi - et c'est tout sauf négligeable - qu'il comprenne les attentes de la population, qu'il soit doué d'un flair politique, qu'il sache décider, qu'il sache s'expliquer publiquement et que ses décisions soient acceptées par la population.  [...] Je dois avouer que je préférerais vivre dans une société gouvernée par les 2.000 premiers noms de l'annuaire téléphonique de Boston que dans une société gouvernée par les 2.000 membre du faculty club de l'Université Harvard. Voilà qui convient parfaitement pour décrire l'arrogance des multi-diplômés de l'administration Clinton.  [...]

ENTRE GUILLEMETS - La Libre

l'égalité des chances ne vise pas à produire une société égalitaire, mais une société dans laquelle chacun peut concourir à égalité dans la compétition visant à occuper des positions inégales. (...) Imaginons que l'accès différentiel aux diplômes, aux emplois, aux revenus, à l'influence, au prestige.  [...] .. procède d'une pure égalité des chances, d'un strict mérite, d'une stricte performance individuelle. est-ce que la répartition de ces divers biens serait juste pour autant Serait-il juste que les vainqueurs de l'égalité des chances possèdent toutes les ressources et que les autres n'en aient aucune sous le seul prétexte qu'ils auraient moins de mérite Une société construite sur une égalité des chances parfaitement juste pourrait, en même temps, être parfaitement inégalitaire. (...).  [...] ..) Dans une société hyper individualiste qui souffre d'un manque de repères, les jeunes couples savent de moins en moins quels sont les besoins d'un petit enfant, analyse le Pr Anne Danion, professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université Louis-Pasteur de Strasbourg.  [...]

Être jeune et révolutionnaire - La Libre

Être jeune et révolutionnaire - La Libre

Les étudiants belges font preuve de passivité et de conservatisme face aux enjeux sociétaux. N'est-ce plus l'apanage de la jeunesse, de surcroît formée, d'être en opposition avec l'autorité Enseignement.  [...] La faute à qui La société de consommation, des politiciens peu inspirants, le taux de chômage chez les diplômés Beaucoup d'éléments peuvent expliquer cela, mais une instance joue un rôle prépondérant. l'université. Insiste-t-elle assez sur les grandes problématiques actuelles ainsi que sur l'éveil à une pensée critique et autonome La plupart des jeunes investis dans les élections étudiantes semblent s'être formés eux-mêmes aux enjeux sociétaux.  [...] Ne laissons pas la passivité et le conservatisme menacer cette société en difficulté. Pour la ranimer, il faut lui donner une nouvelle jeunesse, au propre comme au figuré. Un nouveau souffle pour des étudiants appelés un jour à reprendre les rênes de notre société.  [...]

Les études doivent-elles obligatoirement viser des emplois ouverts ? - La Libre

Les études doivent-elles obligatoirement viser des emplois ouverts ? - La Libre

Pourtant, l'université a une mission d'offrir à la société de jeunes adultes formés pour affronter la vie, tant sur un plan personnel que professionnel. Avec de tels préceptes, ne risque-t-elle pas de fabriquer des gens mal armés, si leur formation ne peut, à court ou moyen terme, déboucher sur un emploi Qui peut dire qu'un diplôme ne débouchera pas sur un emploi.  [...] Le même Etienne de Callatay propose que les jeunes qui s'inscriraient sciemment dans une filière notoirement bouchée devraient ensuite accepter tout emploi même si celui-ci ne correspond pas à leur diplôme, sous peine d'être sanctionné au niveau des allocations de chômage. D'accord.  [...] Non. Notre mission est de préparer les étudiants à ce que j'appelle l'insertion socioprofessionnelle, qui n'est pas la même chose que l'employabilité. Il faut que les étudiants diplômés trouvent leur place dans la société, éventuellement parce que cela débouche sur un emploi dans une entreprise ou le secteur public, ou parce qu'ils découvrent une activité, rémunérée ou pas, dans laquelle ils pourront s'épanouir au service de la société.  [...]

Un malentendu explosif - La Libre

Un malentendu explosif - La Libre

Leurs parents sont arrivés comme des immigrés déracinés, invités à se montrer discrets voire reconnaissants, autant que peuvent l'être des invités, envers une société parfois hostile. Leurs enfants ont fait leur la langue du pays d'accueil, ont acquis des diplômes et revendiquent avec force que la société les reconnaisse.  [...] Les identités se composent d'autant plus vite que la société d'accueil vous rejette. Lorsque tout vous renvoie à votre différence, lorsque vous êtes dévisagé dans la rue, discriminé à l'embauche - même à diplôme ou à nationalité égale -, alors vous avez naturellement tendance à vous réinvestir dans cette différence, à la cultiver et à en faire un motif de fierté, voire, à l'excès, un repli sur soi.  [...] Or, si ce n'était pas la laïcité qui était fragile, mais nos sociétés elles-mêmes Et si, après avoir conquis nos libertés et émancipé notre société du poids du religieux, nous nous retrouvions sans visée métaphysique avec aucun autre projet que gérer nos vies.  [...]

Entre guillemets - La Libre

Au lieu d'une société divisée en trois groupes (riche, moyen et pauvre), nous allons vers une structure sociale en deux ensembles. l'un composé des détenteurs de l'essentiel du capital, des acteurs de la finance et de la distraction. l'autre composée de tous les salariés et retraités, réunissant une classe moyenne précarisée aux vrais pauvres.  [...] à l'âge de 42 ans, 25 pc des enfants de cadres ne le sont pas, contre seulement 18 pc il y a dix ans. Voici venir le temps des diplômés précaires. Pour tous ceux-là, et pour ceux qui s'inquiètent de les rejoindre, le contrat social n'est plus respecté. ils en veulent à leurs parents de les avoir poussés à faire des études inutiles, de ne leur laisser que des dettes et des infrastructures sociales, éducatives, environnementales et politiques délabrées.  [...] Ils ne veulent ni de la mondialisation ni de l'assistance. ils souhaitent seulement que la société reconnaisse la valeur des diplômes qu'elle les a forcés à acquérir. Et comme les plus riches semblent hors d'atteinte, c'est entre les générations qu'aura lieu la lutte principale.  [...]

Questions intempestives - La Libre

Question 2. qu'en est-il de nos chômeurs (20 pc à Bruxelles, largement non qualifiés) Soit un stock de plusieurs dizaines de milliers de travailleurs, soit une offre de milliers d'emplois. pourquoi importer d'autres personnes Je n'ai aucun problème avec un nouvel enrichissement de notre société par de nouveaux arrivants, mais comment se  [...] nous voici à la rentrée scolaire. qu'en est-il de notre enseignement s'il aboutit dans une série de cas à une cascade de rejets successifs vers des écoles poubelles et vers des diplômes qui ne donnent en fait pas accès à l'emploi Combien de patrons se plaignent de ne plus trouver de jeunes fiables dans leur travail Sortent des jeunes qui après avoir zoné dans certaines écoles, ne sont pas réellement formés, ni du point de vue social (intégration sociale, envie de participer à la société en y travaillant, accès correct à la langue, honneur de bien faire son travail, règles sociales.  [...] ..), ni du point de vue professionnel. Par ailleurs, les professions manuelles évoluent souvent vite et demandent, de plus en plus, des savoirs importants (en électronique par exemple). Pour ces jeunes, pas de perspective d'emploi intéressant et en corollaire, pas de désir d'emploi puis rejet de cette société qui les a volontairement mis sur la touche.  [...]

Numerus clausus: les blouses blanches au pays de Kafka - La Libre

Numerus clausus: les blouses blanches au pays de Kafka - La Libre

Comme indiqué par les textes légaux et afin d'éviter de bloquer de jeunes diplômés (en médecine), elles ont distribué un peu plus d'attestations que les quotas en application de l'arrêté royal instaurant le lissage des quotas jusque 2018 (médecine) et 2020 (dentisterie).  [...] Cela veut dire concrètement, vu que le nombre de diplômés dans ces deux filières va exploser dès la fin de cette année, que d'ici 2020 des centaines de jeunes dentistes et d'ici 2018 plus d'un millier de jeunes médecins seront, malgré leur diplôme acquis à force d'un travail acharné, interdits de finir leur formation et d'exercer leur métier.  [...] Très concrètement, en cette fin d'année académique, 300 diplômés en médecine (soit près de 50 % des diplômés attendus) et 90 diplômés en dentisterie (soit près de 60 % des diplômés attendus) n'auront pas accès à une attestation et donc à un numéro Inami.  [...]

Vers une Europe de la santé sans frontières? - La Libre

Le projet d'arrêté royal organisant la sélection des kinésithérapeutes examiné par le Conseil des ministres ce vendredi 4 février 2005 comporte une clause qui constitue une nouveauté en matière de réglementation fédérale des prestataires de soin. tous les diplômés kinésithérapeutes qui souhaitent s'installer en Belgique et profiter des remboursements de notre sécurité sociale, seront soumis à la sélection quelle que soit l'origine de leur diplôme.  [...] Les doyens des facultés de médecine dénoncent  [...] mai 2002 qui a eu ses effets pour la première fois en septembre 2004 crée une discrimination entre les candidats possédant un diplôme de fin d'étude délivré par une université relevant de la Communauté française et les titulaires d'un diplôme délivré par une université relevant de la compétence de la Communauté flamande d'une part et les diplômés des autres universités européennes.  [...] .. assimilant les diplômés belges à la sous-région de Lille. Il se fait cependant que les facultés de médecine, restreintes depuis 10 ans n'ont plus les moyens nécessaires pour répondre à l'injonction du ministre. Dans notre pays l'arrêté royal du 30 mai 2002 limite à 700 le nombre de diplômés pouvant accéder à une formation supérieure, ce qui place la Flandre 30 pc et la Communauté française 35 pc en dessous de la norme européenne.  [...]

Cadastre des médecins: et après? - La Libre

Cadastre des médecins: et après? - La Libre

On peut se réjouir du récent message de la Ministre Onkelinx. Grâce à elle, le Ministère de la Santé publique (le SPF) dispose désormais, via son cadastre, de ses propres données de médecins généralistes actifs. ce SPF pourra donc enfin reconnaître qu'une partie des diplômés en médecine ne restent pas dans leur métier de base.  [...] 1. Puisque l'on planifie le nombre souhaitable de diplômés en médecine, il importe de prendre en compte l'ensemble des fonctions utiles au système de Santé. La planification ne devrait pas ignorer les diverses fonctions non curatives, sous peine de créer plus ou moins consciemment une pénurie à terme.  [...] 6. L'évolution probable de la demande sera plus faible pour les généralistes que pour les spécialistes. Certes, les généralistes souffrent actuellement de pénurie, vu notamment la désaffection relative des jeunes diplômés dont 30% seulement se dirigent vers cette voie.  [...]